Chaussures

Et si la Puma Future 2.1 devenait une chaussure sans lacets ?

Publié le 07/12/2018

Alors que d'autres équipementiers font la part belle aux chaussures sans lacets, Puma a toujours conservé un système traditionnel de laçage, même sur ses derniers modèles comme la Future 2.1. Pourtant, certains joueurs s'accordent des libertés, de quoi donner des idées ?

En plein développement depuis déjà quelques mois, que ce soit du côté des chaussures mais aussi des clubs où la marque devient partenaire officiel, la division football de Puma n’avait certainement pas imaginé que plusieurs ambassadeurs du silo Future prendraient autant de liberté avec son modèle phare, la Future 2.1 Netfit. Historiquement attachée à un système de laçage classique, la marque allemande voit fleurir depuis quelques temps maintenant des versions laceless (sans lacets) de la Future 2.1 Netfit. De Mario Gotze à Allan Saint-Maximim, nombreux sont les joueurs à arborer une autre version que le modèle de base et pour certains, ça remonte déjà à plusieurs semaines !

Dévoilées il y a un an lors du lancement de la Puma Future 18.1 à l’époque, la technologie Netfit et le chausson evoKNIT se retrouvent donc au coeur du sujet aujourd’hui. Déjà utilisée dans le running mais également sur des chaussures de football à 5 avant son lancement dans le football à 11, la technologie Netfit a de son côté été imaginée afin d’offrir aux joueurs un laçage personnalisé grâce à ses trous qui s’étendent sur toute la largeur de la tige. Associé à une chaussette intégrée evoKNIT composée d’une maille cousue d’une seule pièce et que l’on retrouve tout autour de la cheville, le Netfit permet alors un verrouillage parfait du pied.

Mais à l’instar de ce que Samuel Guibert expliquait lors de son test de la Future 2.1 Netfit « Ce qui me gène avec cette technologie, c’est le fait que la chaussette apparaisse bien trop tôt sur le coup de pied, et que l’on se retrouve à boucler ses lacets au milieu du pied, alors qu’on le fait au niveau de la jonction du pied et de la cheville sur n’importe quelle autre chaussure. Malgré tout, le maintien reste très bon puisqu’il s’agit d’un modèle avec une chaussette, mais on se retrouve avec un point de pression à un endroit assez inhabituel qui peut-être assez perturbant au départ » , certains joueurs semblent ne pas se sentir à l’aise avec ce système de laçage, au point de tout simplement le retirer complètement et ainsi s’offrir une chaussure sans lacets qui est donc maintenu uniquement grâce à la chaussette evoKNIT.

Si Marco Reus et Allan Saint-Maximin ont été repérés depuis quelques semaines déjà, le phénomène tend à se reproduire et des joueurs comme Adam Lewis, Matheus Pereira ou encore Usain Bolt ont eux aussi été aperçus avec la version laceless de la Future. Six mois après le lancement du modèle 2.1, Puma devrait en tout logique dévoiler une version 3 avant l’été 2019 mais difficile d’imaginer une version entièrement sans lacets tout de même. Néanmoins, la marque allemande va forcément devoir composer avec les retours de joueurs qui sont les ambassadeurs majeurs de ses produits. L’autre possibilité serait de faire comme son compatriote adidas et proposer une version lacet et sans lacets sur les modèles haut de gamme. Affaire à suivre.

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok