Chaussures de foot

Phantom Vision, Phantom Venom : seulement deux années et puis s’en vont

Publié le 03/08/2020 Mis à jour le 25/08/2020

Après seulement deux années d'existence, la Phantom Venom et la Phantom Vision laissent la place à la nouvelle Nike Phantom GT. On revient sur l'histoire.

17 juillet 2018, deux jours après la finale de la Coupe du Monde remportée par la France, Nike met fin à la Magista et donne naissance à sa gamme Phantom, via le lancement de la Phantom Vision. Alors que la Magista avait été une révolution quelques années plus tôt, la gamme Phantom se voulait alors devenir la référence sur le marché de la précision tout comme la Mercurial l’est pour la vitesse et la Phantom Vision était alors la paire des créateurs comme Kevin De Bruyne ou Philippe Coutinho. Six mois plus tard, c’est un autre mythe qui disparaissait puisque la Hypervenom laissait sa place de crampons destinés aux buteurs à la Phantom Venom, une paire qui puisait son inspiration directe de la Total 90. En seulement quelques semaines, Nike avait donc totalement remanié sa gamme de chaussures de foot au profit de deux nouveautés. Moins de deux après, la Phantom Vision et la Phantom Venom disparaissent à leur tour au profit du nouveau silo Phantom GT.

Pourquoi une si courte durée de vie ?

Mercurial Vapor 13, Mercurial Superfly 7, Tiempo Legend 8. Depuis quelques années déjà, ces trois modèles sont présents au sein de la gamme de chaussures de foot Nike. Des modèles devenus emblématiques et qui sont régulièrement mis à jour avec l’apparition de nouvelles technologies ou d’un nouveau graphisme. Pourtant, si l’on regarde la gamme Phantom avant l’arrivée de la GT, la Vision n’a connu qu’une légère modification au début de l’année avec une version légèrement plus basse tandis que la Venom est restée strictement identique depuis sa sortie en janvier 2019. Bien loin de son calendrier habituel, la marque américaine a donc tout balayé et lancé une seule et même paire qui sera disponible dans deux versions, l’une en tige haute avec un col Dynamic Fit, l’autre en tige basse. Une particularité qui rappelle bien évidemment la gamme Mercurial …

Mercurial – Phantom, un rapport de force désormais différent ?

On vous en parlait dans un précédent article, la gamme Mercurial est à ce jour ce que la Copa Mundial pouvait être dans les années 90 : la référence ultime. Que ce soit en défense, au milieu ou en attaque bien sûr, la Mercurial est la paire de crampons la plus utilisée par les joueurs professionnels et seul le poste de gardien lui résiste pour le moment. Une omniprésence assez incroyable qui lui apporte une visibilité considérable et inégalable sur les terrains lors de chaque rencontre. Si l’on s’en tient aux chiffres de notre dernière étude sur les 2520 joueurs des cinq grands championnats européens, seulement 137 portaient la Phantom Vision et 276 jouaient avec la Phantom Venom quand 756 utilisaient la gamme Mercurial. Difficile d’exister quand l’écart est de près de 500 joueurs…  Désormais, et si l’on part du principe de base que beaucoup de joueurs Vision et Venom vont basculer vers la Phantom GT, le rapport de force pourrait être de 756 contre 413, de quoi apporter une visibilité différente sur le rectangle vert.

Aujourd’hui, il est impossible de voir un match de foot sans apercevoir une Mercurial. Demain, l’objectif pour la gamme Phantom est le même et en utilisant les codes de la Mercurial avec cette silhouette identique et ces deux possibilités, Nike compte bien imposer sa gamme Phantom.

Pour continuer votre lecture

Nike dévoile la nouvelle Phantom GT et réorganise sa gamme de crampons

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok