Chaussures de foot

Predator LZ, quand adidas imaginait des zones « mortelles » sur ses crampons

Publié le 08/02/2022 Mis à jour le 05/02/2022

À l'occasion du lancement de la Predator Edge, on revient sur l'histoire de la Predator LZ qui est l'une des sources d'inspirations de la nouvelle génération.

Il n’aura fallu que quelques minutes, voir quelques secondes. Un temps infiniment court pour se rappeler où et quand on avait vu les lignes de la Predator Edge. Étrangement familières, les couleurs, le style et la technologie de la nouvelle paire de crampons de Paul Pogba ramènent en effet en 2012, quand la marque aux trois bandes présentaient la Predator Lethal Zones ou Predator LZ.

Parce que notre passion va au delà de la date de création de footpack (2014), on a voulu remonter dans le temps pour vous présenter ce qu’était la Predator LZ en 2012. À l’époque, la paire se voulait être une arme « mortelle » .

Quels joueurs portaient la Predator LZ ? 

Avant de vous parler de technologie, intéressons-nous aux joueurs qui ont incarné la Predator LZ à son lancement. Aux côtés de la 11Pro et de la f50, la Predator Lethal Zones pouvait se targuer de posséder des ambassadeurs de haute volée. À l’occasion de la présentation en 2012, ce sont en effet Xavi et Robin Van Persie qui étaient en charge d’incarner le silo avant que Gerrard, Samir Nasri, Di Maria, Dzeko, Nani ou Cleverley ne viennent rejoindre le cercle. En complément de cette liste, David Beckham faisait bien évidemment également parie de la grande liste des ambassadeurs de la Predator LZ, lui l’icône du silo Predator.

Des joueurs avec des profils bien évidemment différents puisque le jeu de Nani est nettement différent de celui de Gerrard et de Dzeko, mais qui permettaient aux qualités multiples de la Predator LZ de rayonner un peu partout dans le Monde. Car bien plus qu’une chaussure taillée pour la vitesse, le contrôle ou le toucher, la Predator LZ était une solution pour n’importe quel footballeur.
.

Xavi et Robin Van Persie, ambassadeurs de la Predator LZ

Cinq zones létales pour la Predator LZ

Douzième génération de la saga Predator commencée en 2012, la Predator LZ se distinguait des autres versions par des technologies largement visible sur la tige. Des technologies, car ce sont bien cinq blocs avec des histoires et des ambitions différentes qui étaient en place. Des blocs avec des noms assez archaïques mais qui avaient des missions bien précises.
.

La zone « Drive » : 

Baptisée « Drive », la première zone létale de la Predator LZ avait pour but de créer un effet de rebond pour apporter plus de distance et de puissance. Pour cela, adidas avait mis en place une large zone à relief sur la partie haute à l’intérieur. De quoi (sur le papier) améliorer la conduite de balle de n’importe quel joueur dans le Monde.
.

La zone « First Touch »

Positionnée sur l’avant pied, la zone « First Touch » se retrouvait complémentaire de la zone Drive et parfois même assimilée à une seule et même zone. Sur cette partie, on retrouvait alors une zone en relief conçue en caoutchouc et qui devait agir comme un coussin d’amorti sur la tige synthétique afin de magnifier le contact et d’apporter une meilleur connexion entre le pied et le ballon.

La zone « Sweet Spot »

Des cinq zones létales de la Predator LZ, la zone « Sweet Spot’ est probablement la moins connue. Positionné à l’intérieur de la paire et sur la partie basse plus précisément, cette petite pièce dotée de nervures avait été imaginée dans le but de générer plus d’effets et de rythme au ballon. Un régal pour les dribbleurs.
.

La zone « Pass »

Faut-il vraiment présenter la zone « Pass » ? Comme son nom l’indique, cette zone de la Predator LZ était conçue pour bonifier les passes. Seule technologie ne possédant pas de nervures, la zone « Pass » était en revanche largement visible grâce à cette bosse visible sur l’intérieur du pied. Au sein de cette bosse, une mousse à mémoire de forme et une texture collante avec une grande surface afin d’augmenter le temps de contact avec la balle pour des passes plus précises.

La zone « Dribble »

Enfin, la zone « Dribble » est tout simplement une continuation du revêtement de la zone First Touch à l’avant-pied et qui doit offrir une adhérence optimale sur le ballon pour un dribble contrôlé.

Enfin, on notera que comme les autres modèles de l’époque, la Predator LZ disposait de la technologie miCoach. Une technologie que nous vous avons dernièrement présenté et qui avait à l’époque révolutionné le monde de la data. Du côté de la semelle, on retrouvait le châssis SprintFrame et une configuration de crampons Traxion 2.0.
.

adidas Predator LZ de 2012

Deux évolutions de la Predator jusqu’à l’arrêt du silo en 2014

Si la Predator LZ a donc vu le jour en 2012, une nouvelle version a été lancé seulement douze mois plus tard. Sobrement baptisée Predator LZ 2, cette paire offrant alors un look diamétralement opposé à la première génération puisque si les zones létales étaient toujours visibles, les technologies utilisées se voulaient largement différentes.  C’est notamment cette Predator LZ 2 qui a été la dernière paire de crampons portée dans la carrière de David Beckham.
.

La dernière paire de crampons de David Beckham

La Predator Edge comme héritage

Bien loin d’avoir l’aura d’une Accelerator, le charme d’une Precision ou l’histoire d’une Absolute, la Predator n’en reste pas moins un chapitre important dans l’histoire de la saga Predator. À tel point que c’est vers elle et ses lignes que se sont tournés les équipes d’adidas et ce, même si ces dernières ont du mal à le confirmer comme on a pu le voir dans notre interview avec Artur Markowski  le product manager :  « Nous étudions toujours le passé. Je pense que les deux Predator ont une approche et une conception très rationnelle par rapport à la Predator Mutator, qui était peut-être plus folle. Pour la Predator Edge, nous voulions une répartition plus homogène des nervures, ce qui a donné le ZONE SKIN. »

Néanmoins, et c’est tout simplement indéniable, c’est bien l’ADN de la Predator LZ qui se retrouve aujourd’hui sur la nouvelle Predator Edge.
.

Predator Edge vs Predator LZ

Articles similaires

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok