Chaussures de foot

Quel avenir pour les chaussures de foot sans lacets ?

Publié le 25/07/2021

Depuis plus de 15 ans maintenant et l'apparition de la première chaussure laceless, les marques développent toute sorte de technologies, mais est-ce que les crampons sans lacets seront encore présents à l'avenir ?

Il y a un peu plus d’un an, à l’occasion de notre grande analyse des crampons des 2520 joueurs qui évoluaient au sein des clubs des cinq grands championnats européens (France, Italie, Espagne, Allemagne, Angleterre), nous avions relevé une statistique assez incroyable autour de l’utilisation des chaussures sans lacets puisque seulement 1,7% des joueurs évoluaient avec des crampons de ce type. Alors que cette technologie a été lancée dans les années 2000 et que des marques comme Nike ou PUMA ne se sont toujours pas jetées dans la bataille, quel est l’avenir du sans lacets dans le football ?

Plus qu’une simple ambition, une marque de fabrique

À ce jour, et cela ne fait absolument aucun doute, le leader des chaussures de foot laceless est adidas. En effet, la marque aux trois bandes dispose d’une version haut de gamme sans lacets sur ses trois silos que sont la Copa Sense, la Predator Freak et la X Speedflow. Mieux, ce sont ces modèles sans lacets qui sont au coeur du dispositif de communication d’adidas lors de la sortie de nouveaux coloris. Pourtant, quand on regarde les chiffres de l’utilisation des ces modèles, ils ne sont que 19% des joueurs adidas à jouer avec ces versions laceless.

Mais alors, pourquoi apporter autant de lumière et d’importance à des modèles qui ne sont pas les plus utilisés ? Plus qu’un simple phénomène de mode, le laceless est devenu la marque de fabrique d’adidas, le témoin d’un savoir-faire unique et de ses capacités technologiques. Une stratégie et une ambition qui avaient d’ailleurs été évoquées dès 2016 lors du lancement de la première paire sans lacets d’adidas. « La ACE 16+ Purecontrol est appelée à devenir l’un de nos modèles les plus iconiques. Les chaussures sans lacets incarnent l’avenir des modèles de football et la future marque de fabrique d’adidas » témoignait en effet Sam Handy, alors vice-Président du design chez adidas.

chaussure-football-adidas-ACE-16-purecontrol-3

Depuis, adidas continue de développer et surtout d’améliorer cette technologie. Il suffit de comparer la Predator Freak et la Copa Sense avec les générations précédentes pour comprendre qu’adidas a écouté les remarques et a travaillé pour offrir des chaussures sans lacets beaucoup plus confortables et faciles à enfiler ! Mais la marque aux trois bandes va encore plus loin puisque depuis novembre 2018, elle propose des modèles milieu de gamme à moins de 100€ avec la technologie laceless. Grâce à cela, elle vient définitivement s’imposer comme le leader incontournable des chaussures sans lacets. Si New Balance a rejoint la danse en proposant sa Tekela V3 Pro et une Tekela Magia ces dernières années, ils ne sont ni l’un ni l’autre les pionniers de cette technologie.

Lotto Zero Gravity, trop en avance sur son temps ?

Pour retrouver les traces de la technologie laceless, il faut revenir dans les années 2000. C’était en effet il y a 15 ans, et les plus anciens d’entre nous se rappelleront certainement de cette paire révolutionnaire. Blanche et or, un look futuriste et des technologies inconnues. Portée seulement par Cafù lors de la Coupe du Monde 2006, la Lotto Zhero Gravity ne connaîtra jamais la révolution pour laquelle elle était prévue. Un an après, adidas emboîte le pas de Lotto et lance sa f50.7 Tunit Laceless Upper, mais comme la paire de la marque italienne, cette f50.7 Tunit ne sera que très peu portée par les joueurs professionnels et ne bénéficiera donc pas d’une médiatisation comme on pourrait le voir aujourd’hui, à coup de grandes campagnes marketing. Quelques mois après, les marques arrêteront ces modèles pour se recentrer sur des chaussures plus traditionnelles. On se dit alors que les chaussures sans lacets ne sont tout simplement pas adaptée à la pratique du football !

Une décennie plus tard, adidas remet le couvercle et dévoile la ACE 16+ Purecontrol, qui ambitionne de reproduire l’effet d’une frappe pieds nus. Les technologies, largement différentes des précédents modèles, semblent donner des arguments à cette nouvelle chaussure pour venir révolutionner le football et le marché des chaussures de foot. Portée par Mesut Özil ou encore Paul Pogba après sa signature avec la firme allemande, la paire dispose d’une visibilité maximale sur les terrains et la marque aux trois bandes met ainsi toutes les chances de son côté pour faire de ce retour une réussite. Technologies innovantes et renversantes, joueurs du top européen en tant qu’ambassadeur, campagnes marketing rondement menées, tout y passe. Malgré son arrivée dix ans après la Lotto Zhero Gravity, la adidas ACE 16+ Purecontrol devient alors pour beaucoup le point de départ de la chaussure de foot laceless et celui d’un nouveau marché qui s’annonce florissant.

S’il est aujourd’hui difficile de quantifier la part que représente les crampons laceless dans un marché des chaussures de foot qui continuent de grandir, il est indéniable de noter qu’adidas ne semble pas prêt à lâcher le leadership sur ce secteur. Alors que depuis quelques semaines, de nombreux joueurs changent de sponsor, il est intéressant de voir que la technologique laceless peut s’avérer être un argument non négligeable pour la marque aux trois bandes. À l’image de Mattéo Guendouzi qui nous expliquait son « amour » pour le laceless « Je trouve que la version laceless est beaucoup plus belle. Mais il y a encore cette notion de toucher qui est importante pour moi. Quand tu touches le ballon avec des lacets, tu ne vas pas ressentir la même sensation qu’avec une paire laceless. Une chose est sûre, je jouerais encore longtemps avec des chaussures sans lacets.  »

Un constat que partage également certains joueurs d’autres marques. Car si PUMA et Nike ne proposent pas de crampons laceless, cela n’empêche pas les joueurs d’ôter leurs lacets. C’est par exemple le cas de Imran Louza qui ne jouait jamais avec des lacets sur sa paire de PUMA Ultra puisqu’il n’en ressentait pas forcément le besoin mais aussi parce qu’il trouvait la paire beaucoup plus belle sans les lacets. En revanche, depuis qu’il porte la Future Z, le nantais s’est remis à utiliser les lacets. Louza n’était bien sûr pas le seul joueur a faire cela, Marco Reus est également le parfait exemple de ce type de pratique. Pas de quoi donner envie à PUMA de se lancer dans le grand bain du laceless pourtant, enfin pas pour le moment.

Le changement de crampons de Pogba, un coup dur pour le laceless ?

Pendant des années, Paul Pogba a été l’ambassadeur numéro 1 de la technologie laceless chez adidas. Mieux, depuis sa signature avec la marque aux trois bandes, il a toujours porté une paire de crampons haute et sans lacets. Oui mais voilà, depuis quelques semaines, l’international tricolore a troqué ses crampons sans lacets contre une paire de Predator Freak.1 basse qui lui fait redécouvrir la sensation d’une paire de chaussure avec lacets. Mis en place en seulement quelques semaines, ce changement soudain et inattendu va forcément donner moins de lumière à la gamme laceless de la marque aux trois bandes et le mancunien a récemment été rejoint dans son choix par … Matteo Guendouzi, un autre ancien ambassadeur de la Predator Freak+ et qui bascule finalement vers la version haute mais à lacets…

Alors que l’Euro 2020 a mis le doigt sur le fait que les chaussures sans lacets ne sont portées que par 26 des 211 joueurs évoluant avec des chaussures adidas, difficile de croire que les chaussures sans lacets sont l’avenir des chaussures de foot comme on aurait pu le penser il y a encore quelques années. Malgré tout, elles restent une vitrine technologique importante pour un équipementier comme adidas et devraient êtres disponibles dans les gammes de crampons pendant encore longtemps.

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok