Nike vs adidas, l’autre finale de la Coupe du Monde 2022

Publié le 17/12/2022 Mis à jour le 16/12/2022

Dimanche, la France et l'Argentine s'affrontent en finale de la Coupe du Monde 2022. Un terrain de jeu idéal pour leur équipementier.

Un match dans le match. Dimanche, la France de Kylian Mbappé défie l’Argentine de Lionel Messi en finale de la Coupe du Monde 2022. Et ce n’est pas n’importe quelle affiche puisque le gagnant permettra à son pays de glaner un troisième Mondial.

Et surtout, il offrira la possibilité à Nike ou adidas, équipementiers des Bleus et de l’Albiceleste, de broder une nouvelle étoile sur l’un des maillots. Car oui, cette finale, est aussi un énorme enjeu de visibilité pour les partenaires techniques des sélections.

L’objectif, être associé à la victoire

Lorsque l’on est équipementier d’une sélection, vendre des maillots ne suffit pas pour être rentable. À titre d’exemple, Nike verse 50 millions d’euros par an à la FFF pour s’associer à son image. Une somme que la marque ne peut « rembourser » en vendant uniquement des maillots. Gagner une compétition comme la Coupe du Monde contribue à renforcer son image, et donc d’augmenter les bénéfices.

« La victoire d’une Coupe du Monde renforce la position d’un équipementier dans le pays, explique Vincent Chaudel, expert en marketing du sport. Une équipe nationale c’est la vitrine d’un équipementier. En étant le partenaire de la Fédération, il est établi partout sur le territoire et est en relation avec le monde amateur, ce qui est plus facile pour vendre des produits dérivés ».

D’autant plus que le marché d’une équipe nationale concerne majoritairement la population locale. « En étant champion du monde, tu te garantis une image ailleurs que dans ton pays, souligne Vincent Chaudel. Par exemple, une tenue de l’Allemagne, tu ne vas pas en vendre beaucoup à l’étranger ».

« Un scénario à la Hollywood »

Pour les équipementiers, il y aussi un autre duel à gérer : Kylian Mbappé vs Lionel Messi. Le Français est l’égérie de Nike, l’Argentin d’adidas, ce qui garantit une exposition supplémentaire aux marques. « Mbappé contre Messi, c’est une bande annonce d’un blockbuster », ironise Vincent Chaudel.

Et qui dit blockbuster dit moyens de communication énormes. Il n’y a qu’à voir le spot publicitaire réalisé par adidas pour Lionel Messi au début de la Coupe du Monde, ou même pour le Ballon qu’il a obtenu en 2021. À la fin de la compétition, Nike ou adidas, pourra profiter de l’aura de son égérie pour accentuer encore plus le sacre de la sélection qu’elle équipe. Jackpot.

Il n’y a pas que les Français et les Argentins qui vont vibrer lors de la finale, donc.

Articles similaires

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok