Accessoires de foot

Retrospective – Tous les ballons adidas de l’Euro depuis 1960

Publié le 07/11/2019

En juillet 1960 se déroulait le premier championnat d'Europe des Nations. Déjà à l'époque c'était un ballon adidas qui se trouvait sur le terrain. Alors que la marque allemande vient de dévoiler le ballon de l'Euro 2020, nous avons recensé tous les ballons de la compétition depuis sa création.

FRANCE 1960

La première édition du Championnat d’Europe des Nations se déroule en France en 1960. A l’époque, les technologies sont rares, voire inexistante sur les ballons et il n’y a pas tout cet engouement marketing autour du foot. Le ballon utilisé pour cette première édition est donc très simple. Entièrement conçu en cuir avec une fabrication traditionnelle. Il ne porte d’ailleurs aucun nom et ne présente aucun motif ni détail sur son revêtement.

ballon-football-adidas-euro-1960-footpack-2019

ESPAGNE 1964

Quatre ans plus tard, le ballon utilisé pour cette deuxième édition est quasiment le même que pour la première. A la seule différence qu’il change de couleur et devient blanc pour des raisons de visibilité.

ballon-football-adidas-euro-1964-footpack-2019

ADIDAS TELSTAR ELAST – ITALIE 1968

En 1968, le célèbre ballon adidas Telstar fait son apparition sur les terrains. Créé pour la Coupe du Monde 1970 qui se déroulera deux ans plus tard au Mexique, il tire son nom de la contraction des mots Télévision et Star. Composé de douze faces pentagonales et vingt hexagonales, ce ballon est le premier à être à peu près imperméable grâce à la technologie Elast qui se matérialise par une fine couche de plastique recouvrant le ballon.

ballon-football-adidas-euro-1968-footpack-2019

ADIDAS TELSTAR DURLAST – BELGIQUE 1972

L’Euro débarque en Belgique en 1972 avec un ballon presque identique à celui de 1968. On notera tout de même deux changements. Dans un premier temps, on remarque que les inscriptions noires présentes sur la balle de 68 ont été remplacées par des écritures dorées. Puis en s’attardant sur les technologies composant ce ballon, on découvre qu’il est recouvert d’une nouvelle enveloppe nommée Durlast, encore plus performante que la Elast du modèle précédent.

ADIDAS TELSTAR DURLAST – YOUGOSLAVIE 1976 

L’édition 1976  de l’Euro reprend le même ballon que la précédente, le adidas Telstar Durlast. Visuellement, et comme lors de l’édition précédente, seules les inscriptions changent, repassant du doré au noir. L’enveloppe de protection est encore une fois améliorer pour rentre le ballon plus résistant.

ADIDAS TANGO RIVER PLATE – ITALIE 1980

Pour la première fois de son histoire, l’Euro s’agrandit et débute par une phase de groupes. Le format de compétition  n’est pas le seul à connaître des changements puisque le ballon connait lui aussi d’importantes modifications. En terme de conception, il passe de trente-deux à vingt panneaux et présente un nouveau design au motif circulaire. Le ballon Tango est né, et va occuper la scène européenne internationale pendant de longues années.

ADIDAS TANGO MUNDIAL – FRANCE 1984 

Le ballon avec lequel la France remporte son premier trophée. Il est le premier à être conçu spécialement pour l’événement et le premier à être construit dans une autre matière que le cuir pour un Euro. Recouvert d’un revêtement en polyuréthane qui le rend totalement étanche. Autre innovation, il comporte des inscriptions de couleur rouge.

ADIDAS TANGO EUROPA – ALLEMAGNE DE L’EST 1988

Pour la dernière fois de l’histoire de la compétition, un ballon de l’Euro porte le nom de Tango. Si son nom a légèrement à été modifié, passant de Mundial à Europa, le design et les technologies sont, de leur côté, restés les mêmes.

ADIDAS ETRUSCO UNISCO – SUÈDE 1992

Utilisé pour la Coupe du Monde 1990 en Italie le ballon Etrusco Unisco, bien qu’il ne porte plus le nom de Tango en a gardé le design. Cependant, les vingt triades sont ornées de trois têtes de lion inspirées. Un élément inspiré de l’art étrusque produit entre le IXe et le IIe siècle av. J.-C en Italie. Une autre caractéristique de ce ballon est sa capacité de résistance à l’eau. Ses coutures ont été recouvertes de caoutchouc pour empêcher l’eau de pénétrer à l’intérieur.

ADIDAS QUESTRA EUROPA – ANGLETERRE 1996

Le ballon Questra Europa est le premier à intégrer un motif coloré. Encore une fois basé sur le design Tango, les triades sont cette fois colorées en bleu et renferment un détail rouge ressemblant à une fleur. D’un point de vue technologique, ce ballon comporte une fine couche de mousse et a été rendu plus léger afin d’accélérer le jeu. Une innovation efficace puisque cet Euro est marqué par un plus grand nombre de buts qu’à l’habitude.

ADIDAS TERRESTRA SILVESTRA – PAYS-BAS/BELGIQUE 2000

Tirant son nom des voies navigables et de transports des deux pays hôtes, le ballon Terrestra Silvestra est le dernier à utiliser le design Tango. Construit sur une base blanche ornée d’un motif nid d’abeille, les triades sont colorées d’un bleu qui renvoi au reflet du soleil sur la mer. Fort du succès de son ballon précédent qui a contribué à l’accélération du rythme de jeu pendant l’Euro 96, adidas a une nouvelle fois alléger son ballon et y a intégré un revêtement plus soft pour améliorer sa trajectoire dans les aires.

ADIDAS ROTEIRO – PORTUGAL 2004

L’Euro 2004 lance une nouvelle ère en ce qui concerne les ballons. En effet, à partir de cette édition, chaque ballon présentera un design unique. Le Roteiro, dont le nom est emprunté au journal de bord de l’explorateur portugais Vasco De Gama pendant son premier voyage en Inde, présente donc un revêtement argenté combiné à de grandes lignes noires. Il innove aussi sur le plan technologique puisqu’il est le premier ballon officiel à être thermosoudé et non cousu à la main. Beaucoup de nouveautés donc, pour un ballon qui ne sera, cependant, pas une franche réussite puisque de nombreux joueurs se plaindront de sa trajectoire flottante. Roteiro restera également comme celui qui a été personnalisé pour chaque match de la compétition avec le nom des deux équipes, la date et heure du match, le nom du stade et les coordonnées géographiques du du rond central !

ADIDAS EURO PASS – SUISSE/AUTRICHE 2008

Deux ans après la Coupe du Monde 2006, adidas reprend la base de son ballon Teamgeist et dévoile Europass pour l’Euro qui se déroule en Autriche et en Suisse. Censé apporter des corrections par rapport à Roteiro, Europass va finalement essuyer pas mal de critiques et ce, malgré l’arrivée de nouvelles technologies imaginées par la marque allemande. Jens Lehmann et Petr Cech avaient notamment rapporté la très grande imprévisibilité de ce ballon et ses trajectoires surprenantes.

ADIDAS TANGO 12 – POLOGNE/UKRAINE 2012

Héritier du ballon Tango introduit en 1980, le Tango 12 avait été présenté quelques mois avant l’Euro 2012 qui se jouait en Pologne et en Ukraine. Visuellement modernisé par rapport aux ballons de l’époque, Tango 12 se démarquait alors par un design familier sur lequel adidas avait imaginé incorporer les couleurs des deux pays hôtes. On retrouvait ainsi du bleu et du jaune sur une partie de la bande et du rouge et du blanc sur l’autre. D’une conception visuelle très simple, Tango 12 se positionnait par la culture de l’héritage d’un ballon iconique.

ADIDAS BEAU JEU – FRANCE 2016

Comment oublier « Beau Jeu » ? Utilisé lors de l’Euro 2016 qui s’est déroulé en France, ce ballon qui reprenait des éléments technologiques du Brazuca de 2014 devait célébrer la beauté du football et présentait un design assez unique puisque hormis ses bandes sur lesquelles on retrouvait le bleu, le blanc et le rouge du drapeau français, les chiffres 2-0-1-6 étaient également présent afin de symboliser l’année de la compétition mais également les lettres B-E-A-U. Composé de six panneaux de polyuréthane, ce ballon avait été développé après plus de 18 mois de recherches et de tests.

ADIDAS UNIFORIA – EUROPE 2020

Pour les soixante ans de l’EURO, et dans le but de rapprocher les fans, la compétition se déroule à travers l’Europe entière et non dans un seul pays. C’est d’ailleurs de cette particularité que s’inspire le ballon Uniforia puisqu’il combine les mots unité et euphorie. Son design commémore ainsi la notion de ponts qui se croisent, alliant frontières et diversité à travers une collision unique entre art et football. Enfin, les coordonnées GPS de chaque stade hôte figurent sur le ballon dans des motifs complexes. Pour ce qui est de l’aspect technologique, il ne présente aucune innovation particulière si ce n’est la présence d’un matériau «Hi-White» unique permettant une meilleure visibilité sur le terrain. Pour le reste, il conserve les mêmes caractéristiques que le Telstar de la Coupe du Monde 2018.

Articles similaires

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez aussi...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok