Accessoires de foot

Oliver Hundacker : «la technique du joueur aura toujours la plus grande influence sur le ballon»

Publié le 14/04/2022

Directeur principal du développement de produits pour adidas Football, Oliver Hundacker revient sur la création du nouveau ballon de la Coupe du monde 2022, Al Rihla. Une balle plus rapide que la moyenne remplie d'innovations technologiques.

En mars dernier, adidas a dévoilé le nouveau ballon de la Coupe du monde 2022. Baptisée Al Rihla, la balle est considérée par adidas comme la plus rapide de l’histoire du Mondial. En visio-conférence depuis Herzogenaurach, siège social d’adidas, Oliver Hundacker revient sur les innovations du ballon. Texture des panneaux, test en soufflerie, CRT-CORE… Le directeur principal du développement de produits revient sur un travail qui a duré plus de trois ans.

La particularité du nouveau ballon de la Coupe du monde 2022, c’est qu’il est plus rapide que les autres. Comment une balle peut devenir plus rapide ? 

Al Rihla a été fabriqué pour s’adapter au jeu rapide. Il fend plus rapidement l’air que tout autre ballon de la Coupe du monde en partie grâce à sa nouvelle forme de panneau et à ses textures de surface. À l’aide de données issues de tests effectués dans les laboratoires adidas, dans des souffleries et sur les terrains de foot, il a pu être conçu de l’intérieur.

« Nos tests ont prouvé qu’Al Rihla est la balle la plus rapide »

Est-ce qu’il y a des études qui ont été réalisées pour dire qu’il est plus rapide ? Avez-vous des statistiques ?

Tout au long de la phase de développement du ballon, nous avons testé des prototypes, des produits concurrents et bien sûr, le ballon final. Nous avons effectué des tests en soufflerie à l’Université de Loughborough (Angleterre) pour évaluer et améliorer les propriétés aérodynamiques du ballon. Dans notre laboratoire d’innovation adidas à Herzogenaurach, Al Rihla a été testé avec notre RoboLeg (ndlr : un appareil de tir robotique). Il nous a permis de mesurer la trajectoire, la vitesse et la précision de la balle.
.

Le ballon de la Coupe du monde 2022

Quelles sont ses principales innovations ?

Pour ce ballon, nous avons créé le CRT-CORE. Il s’agit d’un noyau situé à l’intérieur de la balle. Il améliore la précision afin de favoriser un jeu rapide. Il permet également d’enregistrer des valeurs maximales en termes de conservation de la forme et de rétention de l’air. Autre détail, Al Rihla possède un nouveau Speedshell qui améliore l’aérodynamisme du ballon, ce qui le rend plus rapide. Le Speedshell est composé d’une surface en polyuréthane composée de 20 panneaux aux textures différentes. Elles améliorent la précision du ballon, la stabilité en vol et la déviation des tirs.

Est-ce que les technologies ont un impact sur l’effet que va mettre un joueur dans une frappe ?

Les compétences et la technique de tir du joueur auront toujours la plus grande influence sur le ballon. Cela est principalement dû à la position des articulations, aux chaussures utilisées, à l’endroit et à la façon dont la balle est frappée ainsi qu’à la puissance mise par le joueur. Nos tests ont prouvé qu’Al Rihla est la balle la plus rapide.
.

Al Rihla, le ballon de la Coupe du monde 2022

Ballon de plage pour Iker Casillas en 2020, trop léger pour David Ospina en 2014, trajectoires bizarres pour David De Gea en 2018. Alors que le ballon va plus vite, n’avez-vous pas peur d’être davantage critiqué par les gardiens ?

Nous avons créé Al Rihla en se basant sur Telstar 18, le ballon de la Coupe du monde 2018. Il a été apprécié par de nombreux footballeurs de tous niveaux. Al Rihla est le 14e ballon consécutif que nous avons créé pour la Coupe du Monde. Nous l’avons soumis à un processus de tests rigoureux. Comme toujours.

« Nous avons testé le ballon avec les équipes professionnelles du Bayern Munich Women »

Qu’entendez-vous par tests rigoureux ?

Tous nos ballons de match sont testés selon le concept de qualité de la FIFA avec ses critères stricts de circonférence, de rebond, de poids, de perte de pression et de conservation de la forme et de la taille.

Travaillez-vous avec des gardiens ou des clubs avec lesquels vous avez un contrat pour développer des ballons ?

Nous l’avons testé lors de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA et avec les équipes professionnelles du Bayern Munich Women et du Bayern Munich U19, ainsi qu’avec plusieurs équipes amateures.

Depuis la Coupe du Monde 2002, le nombre de panneaux est passé de 32 à 6. Pour la Coupe du Monde 2022, il y en aura 20. Pourquoi les augmenter ?

Derrière les configurations à six panneaux utilisés pour Brazuca14 et Telstar18, il y avait l’idée d’augmenter l’automatisation de la production de ballons à l’aide de robots. Après d’intenses recherches et essais, cette vision ne s’est pas matérialisée, c’est pourquoi le nouveau ballon de la Coupe du monde a été fabriqué selon une méthode de liaison thermique traditionnelle.

Photos © Lukas Schulze

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok